Le Salon Livres & Droit

Thierry DI MANNO, Professeur des Universités, Doyen de la Faculté de droit de l’Université de Toulon

tdmDans une lettre qu’il adressa à son ami d’enfance le 15 mars 1842, Gustave Flaubert, alors qu’il avait 20 ans et qu’il s’était engagé dans des études de droit, prononça un jugement définitif : « Je ne vois rien de plus bête que le Droit, si ce n’est l’étude du Droit, j’y travaille avec un extrême dégoût et ça m’ôte tout cœur et tout esprit pour le reste » ».

Le génie de Flaubert est dans Salammbô, dans Madame Bovary ou encore dans l’Education sentimentale. Mais faut-il vraiment voir dans ce jugement à l’emporte-pièce un trait de génie ? Le Salon « Livres et Droit » que la Faculté de droit de Toulon organise, en association avec CapCulture et grâce au soutien de nombreux partenaires, les 25 et 26 mars 2016, a pour ambition de tordre le coup à ce cliché souvent véhiculé du Droit, monstre froid et matière indigeste. Les 21 auteurs présents sur le Salon, venus d’horizons différents, partagent, dans leurs livres, la même vision du droit. Ils nous racontent un droit qui se garde de tout rigidifier et de tout régenter, un droit qui préserve notre liberté, un droit qui vit tout simplement. Pour cela, ce Salon « Livres et Droit », à travers les séances de dédicaces et les conférences avec les auteurs, s’inscrit bien dans le cadre de la Fête du droit organisée au même moment dans une cinquantaine de Facultés de droit en France pour valoriser, sur un mode convivial et ludique, le Droit auprès du grand public.

À la même fin et dans le prolongement de ce Salon, les étudiants de la Faculté de droit de Toulon se mobilisent pour faire partager leur goût du droit avec l’organisation d’un concours de plaidoiries humoristiques.

Durant ces deux jours, les auteurs — universitaires, magistrats, avocats, notaires, huissiers, policiers et journalistes — ainsi que les étudiants en droit répliqueront donc à Flaubert : il n’y a rien de plus passionnant que le Droit !

Thierry Di Manno

 

Philippe BILGER, magistrat honoraire et parrain du Salon Livres et droit

Philippe BilgerLe vendredi 25 mars et le samedi 26, se déroulera à Toulon le premier Salon Livres et Droit.

J’ai évidemment accepté avec enthousiasme de le présider.

D’abord parce que réunir, dans une même démarche, les livres, le droit, l’approche judiciaire, les essais et les romans – le conceptuel et l’opératoire de la Justice largement entendue, ne pouvait que me séduire.

Ensuite, en raison du fait infiniment singulier que vont coexister durant deux jours magistrats, avocats et journalistes et que je suis trop sensible à cette entente vigoureuse quoique, je l’espère, cordiale pour ne pas avoir d’emblée approuvé le projet et agréé l’honneur qui m’était fait.

Enfin – ce n’est sans doute pas ma motivation la moindre -, je vais avoir le plaisir, à la fois, de  présider et de participer avec la grande chance de retrouver, parmi les multiples invités soigneusement choisis, des amis chers et présents par la grâce de Toulon et de ce Salon.

On devinera que pour le magistrat honoraire  que je suis devenu, être le parrain d’une telle manifestation ne sera qu’un pur bonheur délesté de l’ambiguïté du vocabulaire et de la nostalgie du cinéma !

Philippe Bilger